Philippe Gaillard

Philippe Gaillard possède de multiples facettes de musicien. Parallèlement à des études de musicologie à la faculté de Tours et l’obtention d’un C.a.p.e.s, sa formation instrumentale a été récompensée par un premier prix de Basson aux Conservatoires du Mans et de Rueil-Malmaison, un diplôme de fin d’études de Piano au Conservatoire de Limoges, et un premier prix de Musique de chambre à l’unanimité du concours de la Ville de Paris (1985).

Diplômé d’Etat , il a étudié les musiques improvisées auprès de François Jeanneau au CNSM de Paris, ainsi que la composition et l’orchestration auprès de Patrice Mestral à l’Ecole Normale de Musique de Paris, où il obtint son Diplôme supérieur. Comme bassoniste, Philippe Gaillard joue régulièrement avec des formations orchestrales lors de productions lyriques (Mozart, Bellini, Bizet, Verdi, Puccini, Orff, Britten…) ainsi qu’avec des ensembles de musique de chambre à géométrie variable (du trio à l’octuor) et des formations instrumentales intégrant la pratique de l’improvisation.

En tant que compositeur, il est l’auteur d’œuvres orchestrales, vocales, et pianistiques. Son intérêt pour toutes les formes d’expression artistique l’a également amené à écrire des musiques de scène, des musiques de court et long métrage, de spectacles poétiques et photographiques. Depuis les années 2000, la diversité de ses activités musicales lui a permis de réaliser de nombreux projets de composition, et de répondre à des commandes pour des créations en France et à l’Etranger : Festival d’Avignon, Wolverton (Angleterre), Arizona State University (U.S.A), Mois de la Photo (Paris),Printemps des Poètes (Val de Marne), Festival du Périgord (Dordogne), Le Théâtre du Val d’Yerres, Les Amis des Orgues (Essonne)…Philippe Gaillard a été finaliste (1er français) au Concours International de Composition Maurice Ravel 2016 (Bergame-Italie),catégorie « compositions de 5 à 11 parties ». Il a également obtenu une Mention spéciale comme finaliste du Concours International « Film Music Competition 2016 ».

En 2001, une de ses compositions « Suite Océane » pour orchestre,est créée à Paris; puis en 2003, son « Nocturne » pour cordes et piano est créé en l’Eglise de Boulogne. Philippe Gaillard poursuit également un travail d’orchestration d’œuvres pianistiques du 20ème siècle, destiné à des formations symphoniques et des orchestres de chambre. Il collabore par ailleurs avec des photographes et vidéastes pour créer des « concerts photographiques », dans la tradition des orchestres à l’image.

En 2004, la Fondation Suisse de la Cité Internationale Universitaire de Paris a organisé une série de concerts photographiques dans le cadre de l’exposition de l’artiste Daniel Chenot (Lauréat de l’Ecole Louis Lumière et Prix de la Reine Mathilde), avec des compositions pianistiques de Philippe Gaillard.

En 2005 et 2006, suivent deux compositions sur les films de Daniel et Alexis Chenot : « Signes de terre, signes de vie » sélectionné au Festival International du Creusot, et « Decrescendo » sélectionné au Festival International de Montecatini (Toscane).

En 2006 , le recueil « Rhapsodies océanes », 5 pièces orchestrales accompagnées    de courts poèmes introductifs, est composé à l’occasion de différents voyages.

En 2007, « Harmoniques , voyage musical et poétique » est choisi par le Théâtre des 2 Rives de Charenton-Le Pont (94) dans le cadre du Printemps des Poètes. Philippe Gaillard compose les 21 pièces pour piano qui accompagnent ce spectacle, sur des textes de l’écrivain François Roux.

En 2008, son « Ave Maria » pour voix de soprano est créé au Festival « Les Jeudis de Saint-Jean » (Périgord).

En 2008 et 2009, deux de ses musiques de scène sont créées au Festival d’Avignon.

En 2010, la « Suite du Mont-Saint Michel » pour Quintette et Soprano est créée dans le cadre du Mois de la Photo à Paris.

En 2011, une version symphonique de la « Suite du Mont Saint-Michel » a été réalisée.

En 2013, la musique composée par Philippe Gaillard pour le film « Germinal » d’Albert Capellani est créée au Théâtre de la Vallée de l’Yerres (91). Cette partition de 2H27’ est écrite à l’occasion du Centenaire de la 1ère adaptation au cinéma (1913) de l’Œuvre d’Emile Zola.

En 2014, la pièce orchestrale « Une immense Nostalgie » est créée à Paris par l’O.P.R.D. Au cours de cette année, la « Suite concertante pour orgue et piano » est spécialement composée pour l’orgue de Saint- Médard de Brunoy (91),et créée en Mai 2015 pour le Festival « Le Jour de l’Orgue ».

En 2015, sont composés « Jour d’automne » pour orchestre et « I have a Dream »-musique pour la Paix dans le Monde- pour soprano, chœur et orchestre.

Les activités de bassoniste de Philippe Gaillard l’ont amené à aborder des répertoires éclectiques. Soucieux de transmettre cette pratique à des enfants et de jeunes musiciens, il enseigne le basson et la formation musicale aux Conservatoires du Val d’Yerres.

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>