Jour d’automne. pour orchestre

 

Novembre 2015. Un paysage automnal, des bourrasques de vent : une mélodie  à la flûte  s’élève comme le début d’une improvisation.  D’autres « voix » la rejoignent ,  et ce petit « chœur » est ponctué  par  un grand accord suspensif. Une  tension  naît et s’accroît  au cours du  développement  orchestral.  Un brutal   coup d’arrêt  est donné par les bois et les cordes. Les appels  des « voix graves », les notes répétées aigues,  glissées et arpégées  qui s’ensuivent,   tendent  à  amplifier  le caractère  inquiet  et mystérieux  que  j’ai voulu suggérer. La fin du morceau fait entendre  le motif initial de  la flûte, des bois et du cor. Les dernières  notes  « s’éteignent » dans un accord  de tout l’orchestre.

 

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>